161_venecia_venecia-desde-otros-puntos-de-vista

Venise sous d’autres angles

Il est difficile de traverser cette ville sans y découvrir un quartier pittoresque dont le visiteur est frappé par le charme et la beauté. Cependant, en observant la ville depuis les hauteurs ou au fil de l’eau, l’œil attentif et curieux saura également reconnaître les angles insolites, inhabituels, les panoramas singuliers.

Gravir le campanile de la cathédrale Saint-Marc ou celui de l’île de Saint-Georges-Majeur offre une vue sur Venise semblable à celle dont jouissent les pigeons et les mouettes qui la survolent sans cesse.

Vue d’en haut, la ville émerveille par sa dimension. Lors des promenades à travers ses ruelles et placettes, elle apparaît comme un immense labyrinthe inextricable, alors que du sommet d’un campanile, elle se révèle bien plus petite que ce que l’on n’imaginait. En balayant du regard l’étendue de toitures couleur brique – chacune d’une hauteur différente – d’une extrémité à l’autre de la ville, on peut repérer tous les lieux identifiables : les parties hautes des palais, les clochers qui pointent inopinément leurs flèches et le défilé des toits.

En portant plus loin le regard, au-delà des limites de la ville, s’offrent alors les innombrables îles parsemées dans la lagune, au nord et au sud, des plus grandes et fameuses au plus petites et inconnues.

En revenant vers la terre ferme, le regard est immédiatement attiré par la structure du port, ses hautes grues et ses hangars. À l’est, les reflets de la mer au-delà du Lido illuminent l’horizon les jours de grand beau temps.

La perspective et la vision de la ville changent complètement lorsque l’on navigue au fil de l’eau, le long des canaux.Si vous n’avez pas d’ami vénitien pour vous faire profiter d’une promenade en bateau, vous pourrez tenter l’expérience des gondoles. De nombreux gondoliers vous attendent un peu partout dans la ville.

Quasiment assis dans l’eau, vous sillonnerez les canaux tortueux et étroits au milieu du flux ininterrompu des embarcations. À l’instar des rues de la villes, certains sont plus fréquentés que d’autres. Les plus calmes offrent un silence que n’interrompent que le bruit de la rame et les voix aux fenêtres ouvertes, parfois quelques passants le long des rues voisines. On glisse à travers une succession de maisons, adossées les unes aux autres, les berges s’ouvrant quelquefois sur une ruelle et un tableau hors du temps.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Venise