163_venecia_venecia-fuera-de-temporada

Venise hors-saison

Il existe mille moyens de visiter une ville, selon le temps que vous avez devant vous et ce que vous espérez trouver durant votre séjour.

Venise, comme toutes les villes au passé très riche, compte énormément de musées, de bâtiments et de lieux chargés d’histoire. Par sa situation géographique et son caractère unique, elle offre également des paysages époustouflants.

Il existe cependant une autre Venise, une ville à laquelle les visiteurs prêtent moins attention même si elle se trouve juste devant leurs yeux, une ville qui change de couleur et d’atmosphère alors qu’arrive l’automne ou en plein cœur de l’hiver, mais sans jamais rien perdre de sa beauté.

En dehors de la haute-saison, une période où des touristes du monde entier semblent s’y être donné rendez-vous, Venise se drape d’un manteau de brume, voire d’un brouillard épais, comme si elle voulait se cacher. Et s’il est alors parfois difficile d’échapper à une humidité qui s’infiltre partout, même entre les couches de vêtements chauds, la ville semble alors différente, comme enveloppée dans de la ouate.

Selon moi, elle apparaît alors telle qu’elle est vraiment, comme une femme d’un certain âge qui aurait renoncé à se maquiller : malgré le poids des ans, sa beauté est intacte et son charme reste éternel.

Il est cependant difficile de définir cette beauté faite de sensations impalpables, d’impressions dues à cette atmosphère presque mélancolique qui, comme le brouillard, enveloppe la ville et ses habitants.

Tandis que des passants pressés sortiront à l’improviste de la brume, avant de disparaître tout aussi rapidement, ne laissant derrière eux que le bruit de leurs pas, vous aurez l’impression d’être dans un monde irréel, comme dans un rêve où le temps se serait arrêté. Il suffira d’un rien pour que vous ayez l’impression de vous trouver dorénavant dans un passé lointain, prêts à voir surgir de la brume des personnages d’une autre époque, serrant leur cape contre eux et portant sur la tête un tricorne témoin de leurs voyages en Orient.

Soudain, le sifflement de la corne de brume d’un bateau à moteur vous sortira de votre rêverie parce que Venise n’est rien d’autre qu’un rêve éveillé, du moins pour ceux qui savent et veulent rêver.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Venise