Une promenade dans Corfou

Corfou, ce n’est pas seulement des superbes plages et des stations balnéaires, non non ! Vous avez envie de vous balader dans la ville et d’en savoir un peu plus sur le patrimoine culturel de cette magnifique île ?  Voici quelques recommandations de lieux emblématiques de la ville de Corfou et ses alentours.

Avec ses presque 30.000 habitants, la ville de Corfou rassemble un tiers de la population de l’Unité régionale de Corfou (Corfou, Paxoi, Antipaxoi, Othonoi, Ereikoussa et Mathraki). Elle se divise en une vieille ville (Xopoli, entre l’ancienne et la nouvelle citadelle), et trois banlieues récentes : Mantouki au NO, Saroko entre les collines d’Avrami et Sotiros, et Garitsa, qui part de la colonne de Dougkla sur la côte sud. Le centre historique se trouve dans la vieille ville, que ses remparts ont empêchée de s’étendre, d’où une construction architecturale particulière, avec de hautes maisons à plusieurs étages, des ruelles étroites (kantounia) où sèchent des lessives, et de petites places. C’est la plus grande ville médiévale conservée en Grèce et l’une des plus belles de la Méditerranée, classée monument du patrimoine culturel mondial de l’Unesco en 2007.

Voici une petite sélection de lieux à ne pas rater si vous décider de découvrir Corfou plus en détail :

•  La Spianada (Esplanade). Place centrale de la ville, l’une des plus grandes et des plus impressionnantes du pays. Elle a été dessinée aux XVIIe et XVIIIe s., quand, dans le cadre des travaux de fortification visant à protéger la ville, les Vénitiens ouvrirent la «Spianata» – sur une surface qui faisait alors un tiers de l’agglomération – devant l’ancienne citadelle, de sorte à aménager un vaste champ de tir pour les défenseurs en cas d’attaque. C’est le lieu de promenade le plus apprécié des habitants et des visiteurs, et c’est là que se déroulent aussi la plupart des manifestations telles que concerts, processions, défilés, ainsi que des compétitions de criquet (sur le gazon). En face se trouve le Pentofanaro, idéal pour faire du skateboard, le monument de l’Union de l’Heptanèse, la citerne vénitienne et le kiosque où les philharmonies donnent des concerts.

  Le Liston, l’un des éléments les plus connus de la Spianada, avec ses arcades bien reconnaissables. Il a été construit par l’ingénieur français Lesseps durant la période où l’Empire français administrait l’île, sur le modèle de la rue de Rivoli à Paris. Une série de pâtisseries, de cafés et de boutiques lui confèrent une allure cosmopolite et en font un lieu de rencontre.

  Le palais de Michel et de Georges, grande bâtisse de style géorgien construite entre 1819 et 1823. Ce palais, richement décoré, aux portes magnifiques et à la colonnade dorique, servit de siège aux commissaires anglais du Sénat ionien et de l’ordre de Saint-Michel et Saint-Georges. Il abrite aujourd’hui l’important musée d’Art asiatique, qui compte environ 10.500 objets d’art rapportés d’Inde, de Chine, de Corée, du Pakistan, du Japon, etc. (donations de particuliers), ainsi que la Pinacothèque municipale, qui expose essentiellement des œuvres d’artistes e Corfou du XIXe et du XXe siècle.

  La Société de Lecture, la plus ancienne institution intellectuelle de la Grèce moderne.

  La porte d’Agios Nikolaos (San Nicolo). En face de la Société de Lecture, en dessous de la route principale, se trouve la petite baie de Faliraki et la célèbre plage – autrefois privée – de Corfou appelée «bains d’Alekos».

•  Mouragia, l’un des plus beaux quartiers de la ville. De là, on prendra la rue Arseniou qui part de l’ancien port et aboutit au palais de Michel et de Georges, sur la place centrale. Dans ce quartier (1, rue Arseniou) se trouve le musée Dionysios Solomos, dans la maison où le poète auteur de «l’Hymne à la Liberté», qui a donné ses paroles à l’hymne national grec, vécut pendant une trentaine d’années, jusqu’à sa mort en 1857.

  L’Ancienne Citadelle, construite sur une presqu’île près de la Spianada. Pour des raisons défensives, la presqu’île fut transformée en île par le creusement du fossé de Contra Fossa. La fortification commencée par les Byzantins fut poursuivie par les Vénitiens. Elle communique avec la ville par un pont impressionnant. Les monuments les plus importants de la citadelle sont la porte centrale, les bastions de Savorgnan, Martinego et Mandraki, les tours de la terre et de la mer, l’église Agios Georgios (1840), basilique construite sur le modèle d’un temple dorique ancien, une chapelle catholique, les anciennes prisons, les casernes anglaises et l’hôpital anglais. On verra aussi le Phare, la tour de l’horloge, la Bibliothèque centrale municipale et les Archives historiques.

•  Campiello, le plus ancien quartier de Corfou, avec l’église Panagia Kremasti et la place où se trouve un puits vénitien.

•  Kanoni, l’un des endroits les plus touristiques de Corfou, avec une vue splendide sur le monastère Vlacherna, sur Pontikonisi, la lagune Chalikiopoulou et l’aéroport.

Pontikonisi, îlot devenu l’emblème de Corfou et qui, selon la mythologie, est un navire Phéacien pétrifié.

•  Mon Repos (3 km au sud). Une visite dans ce domaine splendide s’impose. Le bâtiment néoclassique fut la résidence d’été de l’ancienne famille royale grecque. La villa, construite à l’origine pour héberger le commissaire anglais Sir Frederick Adam et sa femme originaire de Corfou, Diamantina Palatianou, est un chef d’œuvre de l’architecture néoclassique du XIXe siècle. Il s’y trouve le Musée archéologique de Palaiopoli, petit mais intéressant.

•  Palaiopoli, site archéologique situé près de Mon Repos. C’est l’agora de l’ancienne Kerkyra. Il vaut la peine de voir le temple d’Apollon (dans Mon Repos, avec les ruines d’un temple d’Héra), les bains romains, l’agora et une construction de la fin de l’époque hellénistique.

Une chose est sûre, si vous en avez assez des virées en bateau, des sports nautiques, des plages au sable blanc et à l’eau turquoise… Corfou vous proposera également un patrimoine culturel vaste à découvrir lors de belles promenades.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires