160_venecia_una-carrera-en-el-gran-canal

Une course au Gran Canale

Parfois, j’aime me transformer en touriste dans ma propre ville. L’appareil photo au cou, je me promène tout en me mêlant à la foule colorée et estivale, presque 20 millions selon les dernières statistiques, de la multitude d’étrangers qui envahissent pacifiquement chaque année les ruelles et les petites places de Venise.

Peu nombreuses sont désormais les zones dans lesquelles les touristes ne viennent pas même si leur nombre est inférieur à celui de l’immense foule qui visite les lieux classiques comme la place S. Marc ou le pont du Rialto.

L’une de mes excursions préférées en qualité de touriste factice est aussi l’une des plus simples, mais parmi les plus scénographiques et qui me touche toujours par son charme à chaque fois nouveau et différent.

Il suffit de monter à bord d’un ” vaporetto “ de la ligne 1 et de parcourir la portion le long du Grand Canal, la ” rue ” principale de Venise, tout au long de laquelle se reflètent les maisons et les palais dans une alternance qui étonne toujours par leurs formes et leurs couleurs.

Mon secret pour profiter au mieux de cette navigation consiste à prendre place sur les sièges à l’arrière du ” vaporetto ” depuis lesquels, alors que celui-ci progresse, les maisons et les palais apparaissent à l’improviste à la vue dans une succession continuelle puis s’éloignent lentement.

Le meilleur parcours est celui qui va de Piazzale Roma ou de Ferrovia jusqu’à S. Zaccaria, là où se conclut le voyage, offrant à la vue l’embouchure du Grand Canal avec la Punta della Dogana et le spectacle de l’entrée dans le bassin de S. Marco.

Un parcours, qui de jour est fantastique, mais de nuit réserve un charme différent et particulier, avec ses lumières qui illuminent légèrement les constructions qui apparaissent le long du canal et les fenêtres des maisons éclairées dans lesquelles surgissent, en passant, de fugaces apparitions de librairies remplies de volumes, de tableaux accrochés aux murs, d’incroyables lustres et de personnes qui se déplacent dans leurs maisons.

Encerclé par le silence, le ” vaporetto ” glisse lentement interrompant, avec le bruit soudain des cabrages à proximité des abords des arrêts, la magie du scenario muet qui défile devant nos yeux.

Le spectacle du bossage de Ca’ Pesaro, du gothique de la Ca’ d’Oro, la Pescheria, le passage sous le pont du Rialto, Ca’ Farsetti, faiblement éclairée, Palazzo Balbi, qui au contraire resplendit de lumière exactement dans la nommée ” volta du canal “, la boucle du Grand Canal, suivie de la majesté de Ca’ Foscari et de Ca’ Rezzonico, pour ne citer que quelques-uns des plus connus, jusqu’à l’arrivée au majestueux môle de la basilique Santa Maria della Salute qui prélude au terme de ce stupéfiant voyage le long de la grande ” rue ” de Venise, marquée par la Punta della Dogana d’où le regard embrasse le bassin de S. Marco alors qu’apparaît Piazza S. Marco et son incroyable scénographie.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Venise