chiosco-giammona-cta

Savez-vous ce qu’est un chiosco?

Il y a quelques années, alors que je venais d’acheter mon premier smartphone et qu’il existait peu d’applications pour modifier les photos (on les comptait sur les doigts d’une main), je me trouvais au kiosque avec des amis. Nous avions pris un mandarine-citron, un seltz citron et sel et un mandarine verte. Ils nous les avaient servis parfaitement alignés dans des verres sur le comptoir, on aurait dit un tableau. “Attendez, attendez, avant de boire, je dois prendre une photo” ai-je dit. J’ai donc pris mon téléphone portable et j’ai attendu une bonne minute que l’application se télécharge. J’ai ensuite pris la photo et ai mis l’effet. Sauf que je me suis trompée et que j’ai transformé une photo aux couleurs magnifiques en une image en noir et blanc. J’ai essayé de la reprendre mais entre-temps, j’ai eu soif et mon seltz m’attendait.

Des kiosques tels que ceux que l’on trouve à Catane, je n’en ai jamais vu ailleurs. Et je ne saurais dire s’il en existe à vrai dire. Une chose est sûre, mais je ne pourrais citer des sources à ce sujet, c’est que c’est une chose typique de Catane. La version pro du street food. Un street beverage gourmet et pour tous les goûts. Parce-ce que nous, les habitants de Catane, sommes connus pour être de bons vivants.  Avant tout autre chose, nous pensons à manger et à boire, ensuite à tout le reste. Les kiosques, nous le disions, se chargent des boissons.   Et il est important de savoir choisir la bonne boisson : le sirop le plus désaltérant, à associer à la bonne quantité de jus de citron, d’eau gazeuse à pression ou au sel, en fonction des goûts.

Moi, à titre d’exemple, je demande toujours le seltz citron et sel. Le sel est facultatif mais pour moi il est indispensable. C’est une boisson très facile à préparer : il suffit de deux minutes chrono pour la réaliser et encore moins pour la boire. Mais elle est beaucoup plus désaltérante que les autres boissons. Lorsqu’on a la gorge sèche, les soirs d’été, c’est un mirage, tel un oasis dans le désert. Mais je n’ai pas toujours été une adepte du seltz citron et sel.

Pour tout dire, quand j’étais petite, je préférais le mandarine-citron : sirop de mandarine, seltz (le seltz, je ne pense pas l’avoir expliqué, est de l’eau gazeuse faite sous pression) et du jus de citron. Il rend la langue orange et est très sucré. Même trop pour certains. Ces derniers le prennent à la mandarine verte : il y a toujours du sirop de mandarine, mais un peu moins mûre. Du moins je le pense, car sinon je ne saurais expliquer le changement de couleur. Et la mandarine verte, évidemment, laisse la langue verte. Inutile de vous dire que, petite, j’adorais aussi celui-là !

Puis il y a des goûts que j’ai découverts en grandissant : le chinotto (petit agrume amer Ndt) du kiosque, par exemple. Qui n’est pas comme le chinotto du supermarché, ni même celui artisanal, et est bien meilleur. Ou bien le tamarin, qui est très sucré mais je ne saurais décrire son goût, à part que ça a le goût “du tamarin”. Le citron-citron avec un granité de citron est un autre grand classique. J’ai une amie prête à faire des kilomètres pour le prendre à son kiosque préféré. Cette histoire de “kiosque préféré” introduit encore une autre nuance : quel est le meilleur kiosque de Catane ? Il n’existe pas qu’une seule réponse. Pour une question d’affection, je suis attachée au kiosque Giammona de la place Umberto, près de la via Etnea. Il est historique et les patrons sont sympa. Et ils ne me demandent jamais si je veux du sel ou pas dans mon seltz car pour eux, il est obligatoire. Ils en ont fait une sorte de religion, et c’est à présent une entreprise.

Mais il y a également les inconditionnels du chiosco de la place Borgo, plein à toute heure. Facilement accessible, surtout en voiture. On trouve facilement une place pour se garer et tout autour, il y a de nombreux bancs. Mais parfois, ils exagèrent avec le jus de citron et on passe vite de la soif à la gastrite, je peux vous le dire. Enfin, j’ai découvert récemment le kiosque de la place Roma : celui de l’oncle Lino. Je n’y étais jamais allée et je n’ai découvert qu’à la mort du propriétaire que c’était un peu une légende en ville. Ils ont inventé, et breveté, la formule magique du “frappè” (Milkshake Ndt). Si je devais lui trouver un adjectif, je définirais cette boisson comme “nourrissante”. Le plus connu est au Nutella.  Sur le conseil d’une amie, j’ai aussi goûté celui aux noisettes. Et oui, je me suis demandée pourquoi je n’y étais jamais allée. Ce qui est sûr, c’est que je dois y retourner car j’ai encore tous les autres frappè à goûter. Une pause désaltérante avant de prendre un en-cas de nuit dans la rue Napoli, le “Laboratorio”, pâtisserie et resto ouvert toute la nuit le plus connu de Catane : il faut absolument goûter la cipollina (une pâte feuilletée garnie d’oignons, tomate, mozzarella et jambon).

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires