carnevale_022417_11141

Préparons notre valise pour un week-end à Venise

Le moment où l’on a des doutes sur ce qu’on va mettre dans sa valise pour un court séjour dans une autre ville.

Nous voilà prêts pour l’évasion tant attendue de quelques jours : billets imprimés ou téléchargés sur le smartphone, hôtel réservé en ligne et valise ouverte, à remplir avec tout ce qui peut servir.

Mais qu’est-ce qui peut être utile ou ne doit absolument pas manquer ?

Les choix sont évidemment conditionnés par la saison ; les choses qui sont utiles en été ne sont pas les mêmes en hiver.

Mais parfois on se demande : « À quel endroit fait-il froid ou chaud ? Pleuvra-t-il ? »

Alors on va sur l’ordinateur et on essaie de savoir comment sera le climat de l’endroit choisi en fonction de la période de l’année à laquelle nous avons décidé de nous échapper, nous éloignant de la routine quotidienne du travail, de la maison et des engagements habituels pour faire quelque chose de différent, dans un lieu différent, en voyant des personnes et des visages inconnus.

Personnellement, dans ma valise, ce qui ne manque jamais, c’est l’appareil photo, avec quelques objectifs qui répondent à tous les besoins de mon plaisir de photographier.

Mais pour les non photographes, un petit appareil photo compact ou un smartphone peuvent être suffisants.

Donc, plus spécifiquement, que mettre dans sa valise pour un voyage à la fois romantique, culturel et de détente à Venise ?

Si vous venez en février, vous devrez sans faute porter un masque, pour pouvoir vous immerger dans la foule du Carnaval et aller vous promener à travers la ville sans être reconnu, comme le faisait Casanova, même s’il paraît que lui, mais pas seulement lui, profitait de cette occasion pour se rendre à des rendez-vous galants.

Si vous n’en avez pas, ce n’est pas un problème ; de nombreux kiosques et boutiques peuvent vous offrir un large choix de modèles, des plus simples, comme le classique « loup », aux plus élaborés, pour tous les goûts et toutes les poches.

Si, par contre, la période que vous avez choisie est l’été, un maillot de bain ne peut pas manquer dans votre petite valise.

Après une longue marche à travers les rues (calli) et les petites places (campielli) à admirer les trésors de la ville, piquez une tête au Lido, la plage libre qui se trouve au bout du Gran Viale, qui procurera un bain réparateur au visiteur fatigué par la forte chaleur et l’humidité estivales.

L’automne est une autre période pour découvrir Venise : enveloppée dans le brouillard, elle offre des spectacles presque irréels, mais à cette période, et particulièrement en novembre, il est facile de tomber sur le phénomène des « eaux élevées », ou quand la marée atteint des niveaux plus élevés que la normale et inonde une grande partie de la ville.

Dans sa valise, on mettrait bien une paire de bottes en caoutchouc pour pouvoir traîner quand même sans problèmes, mais attention : certaines marées sont assez hautes pour faire inonder les bottes, si elles ne sont pas suffisamment hautes.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Venise