Olbia, une ville pleine de surprises

Olbia, ville italienne du nord-est de la Sardaigne, vaut le détour. Des plages paradisiaques, des lieux culturels et sacrés, des marchés animés… Olbia est pleine de surprises! Voici un petit aperçu.

La basilique mineure de San Simplicio

L’église romane de S. Simplicio est probablement le monument le plus important de Gallura. Elle est entièrement construite en granite et fait aujourd’hui partie du centre-ville.

La construction du bâtiment se divise en trois périodes distinctes : les murs périphériques, l’abside et les piliers remontent à la deuxième moitié du XI siècle, et le revêtement et l’érection des murs des arches latérales furent construits au cours des premières décennies du XII siècle. Le revêtement et la construction de la façade datent de la décennie suivante.

À l’origine, la basilique se trouvait en dehors de l’ancienne ville médiévale, entourée d’un grand cimetière datant de l’ère punique.

L’intérieur possède trois nefs, divisées par sept piliers et cinq colonnes. Dans le presbytère se trouve l’ancienne statue de San Simplicio, une belle sculpture de bois doré datant du 17e siècle. Trois anciennes fresques représentant chacune un saint évêque s’y trouvent également.

Le cœur de la basilique abrite le culte des martyres d’Olbia, les premiers de Sardaigne à être persécutés par Dioclétien. Les reliques, notamment le sang du martyre conservé encore aujourd’hui dans son ampoule d’albâtre sous l’autel, témoignent de la foi envers San Simplicio.

Des visites guidées de l’église sont possibles. Plus d’informations auprès du Museum Civitatense +39 3456328150 / +39 3425129458 / +39 320 9706123 www.museumtempioampurias.it

Nécropole de San Simplicio

Le site archéologique abrite une partie des découvertes archéologiques effectuées durant les travaux de rénovation devant la basilique de San Simplicio.

Les fouilles révélèrent environ 450 tombes romaines représentant une stratification des phases de culte et une nécropole qui couvre les premières deux mille années de l’histoire de la ville d’Olbia, depuis sa fondation par les Féniciens au Moyen-âge. Il existe un service de guide audio pour le site.
Pour plus d’information, l’office de tourisme de la municipalité d’Olbia est disponible par téléphone au +39 0789 52206 ou par mail : info@olbiaturismo.it

Église de San Paolo

L’église datant de la moitié du 18e siècle se caractérise par une forme rectangulaire et trois chapelles qui lui donnent la forme d’une croix.

La tour des cloches carrée entièrement construite en granite et le dôme, datant d’environ 1939 et couvert de majolique polychrome, sont devenus des emblèmes de la ville. À l’intérieur du bâtiment se trouvent deux statues en bois du dix-huitième siècle dédiées au Sacré Cœur et à St. François, un autel élevé entièrement en marbre, et la chaire en bois de style vénitien. Les murs sont décorés avec des peintures représentant la Via Crucis. Les objets en argent, comme l’auréole et les sandales de l’Assomption datant du dix-septième siècle, sont également intéressants.

Aqueduc romain

L’aqueduc d’Olbia fut construit par les Romains entre le I et le II siècle après J.C., afin de collecter l’eau provenant des sources du Mont Cabu Abas.

À Sa Rughittula, l’aqueduc s’agrandit, avec un grand bassin de sédimentation entièrement en pierre avec une voûte en berceau et six orifices de ventilation. Sur les côtés de la citerne se trouvent deux autres réservoirs plus petits et un tube d’entrée et de sortie d’eau. Les canaux de transport de l’eau sont encore visibles sur les arches.

Puits sacré Sa Testa

Il fut probablement construit à la fin de l’âge du Bronze.

La construction consiste en une grande cour menant à un vestibule, à son tour relié à un escalier avec la « tholos » surplombant la source. La cour, accessible par un escalier de quatre marches, est un cercle irrégulier entouré d’un mur massif le long duquel se trouve un siège, probablement pour accueillir les gens au cours des cérémonies sacrées.

Depuis la cour entièrement pavée, vous pouvez accéder au puits par une échelle de dix-sept échelons. À l’époque des fouilles, le puits révéla de nombreuses découvertes faisant référence aux ères nuragique, punique et romaine, signe d’une certaine continuité d’utilisation presque toujours liée aux rituels païens.

Musée archéologique

Le musée illustre l’histoire entière de la ville et du territoire d’Olbia, depuis la préhistoire au dix-neuvième siècle, avec une référence particulière aux phases phénicienne, grecque, punique et romaine des zones urbaines et portuaires, les plus riches dans les documents historiques et archéologiques.

Les épaves romaines et médiévales découvertes lors des fouilles de l’ancien port, correspondant à la promenade du centre historique actuel, sont particulièrement intéressantes.

Olbia est l’unique ville de Sardaigne qui fut peuplée par les Grecs, entre 630 et 520 av. J.C. Ils la baptisèrent Olbia, qui signifie « heureux », en référence aux extraordinaires opportunités du lieu pour les colonies. Le musée a adopté ce nom et son logo en majuscules.

Le musée se trouve sur la petite Isola Peddone, face au port actuel, et forme un élément déjà ancien du système portuaire urbain.

Depuis les terrasses, la vue embrasse le port actuel au premier plan et, à tout juste 100 mètres, le lieu d’origine des épaves, dans le contexte plus large de la zone urbaine moderne qui cache la ville ancienne.

Au fond, tout le golfe interne, la plaine derrière celui-ci et le théâtre de collines environnantes qui complètent le paysage, optimal pour chaque époque d’anthropisation, s’apprécient à 360°.

Le musée archéologique d’Olbia abrite également les épaves de deux navires romains, avec les gouvernails et autres matériaux bien préservés dans une salle spéciale dont la température et l’humidité sont contrôlées.

Tombe des géants Su mont’e s’Abe

La tombe des géants de Su Monte de s’Abe date de l’ère nuragique et s’élève à un peu moins d’un kilomètre depuis le nuraghe Casteddu et à quelques dizaines de mètres du château de Pedres.

Elle se compose d’une cellule délimitée par deux rideaux de trois rangées régulières de rochers. La cellule est entièrement recouverte d’énormes dalles. À l’avant se trouvent treize dalles fixées au sol composant l’Esedra, l’aire sacrée réservée aux sacrifices et aux offrandes. La tombe fut probablement le sépulcre commun du nuraghe Casteddu.

Il est d’une importance considérable en raison de la longueur de la cellule, plus de dix-huit mètres, plus grande que toutes les tombes récemment découvertes.

Comment y accéder : depuis Olbia, prendre la route provinciale de Loiri, au km 3,3, tourner à droite. Après deux kilomètres, vous atteindrez le parking sous le château Pedres, vous pourrez alors suivre le petit sentier pédestre menant à la tombe. Le site est librement accessible à tout moment de la journée.

Parc Fausto Noce

Parc public avec pistes cyclables, quatre fontaines et de nombreuses espèces de flore méditerranéenne, des bancs, des pistes de fitness, des équipements sportifs (piste de tennis, terrain de foot, petit amphithéâtre). L’eau et la verdure luxuriante ont converti Fausti Noce en la destination préférée des familles et des sportifs : ces derniers utilisent la piste de fitness et les nombreux itinéraires internes, tandis que les petites familles se promènent calmement ou profitent de pique-nique en plein air.

Marché « Porto Romano » (Mardi)

Le marché Porto Romano se trouve au cœur d’Olbia, tout juste à côté de Corso Umberto I, la rue principale du centre historique, pratique pour se garer à Via Nanni grâce à l’entrée sur Via Porto Romano. Tous les mardis matin d’avril à septembre, de 8 h à 13 h : produits locaux, spécialités gastronomiques, artisanat, musique et divertissement.

Marché San Pantaleo « Marché des artistes » (Jeudi)

Dans le beau village de San Pantaleo tous les jeudis matin de 8 h à 13 h. Depuis le premier jeudi de mai au 15 octobre, le marché se convertit en une attraction touristique de référence pour la Costa Smeralda et le petit village explose de couleurs et de joie de vivre.

Marché du samedi Via Sangalio (Samedi)

Dans la région de Viale Aldo Moro, tous les samedis de 8 h à 13 h, le plus grand marché de la semaine à Olbia, avec produits locaux, spécialités gastronomiques, vêtements et bien plus encore.

Plage de Pittulongu

Également connue sous le nom de « La Playa », la plage préférée des locaux.

Elle se compose de sable blanc très fin et de petits coquillages ; en forme de demi-lune avec équipements pour la baignade, restaurants à proximité de la plage et des hôtels à proximité.

Bien reliée à la ville avec le service de bus ASPO, vous pouvez y accéder en suivant la route provinciale 82 pendant environ 5 km ; hôtels, restaurants, pizzerias et petits marchés à proximité.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Olbia-Sardaigne