img_4222

Notre Dame de Strasbourg, la plus belle des cathédrales

Les Strasbourgeois vous disent que toutes les rues débouchent sur la Cathédrale de Strasbourg. Humour ou réalité, la capitale européenne ne se visite pas sans un passage du côté de Notre Dame. Là, arrivant d’une rue, tout d’un coup, vous lèverez les yeux au ciel. Elle est là, majestueuse.

La plupart du temps, on y arrive par la rue des Hallebardes, passant ainsi devant la Maison Kammerzell. Elle se dévoile alors.

La belle Strasbourgeoise

Ses 142 mètres en firent pendant longtemps (jusqu’en 1874) l’un des édifices les plus élevés au monde. L’Histoire en fit un point de repère. On enseigne toujours le serment de Koufra. «Nous sommes en marche, nous ne nous arrêterons que lorsque le drapeau français flottera sur la cathédrale de Strasbourg» s’exclame le Général Leclerc depuis le fin fond du désert Libyen.

L’histoire de la Cathédrale commence bien avant. Conçue sur plusieurs édifices religieux dont un temple romain dédié au dieu Mars, l’actuelle Notre Dame doit son essor à un architecte de génie : Erwin von Steinbach. Nous sommes en 1284.

D’autres maîtres d’œuvre poursuivront la construction.

Les murs y sont faits de grès des Vosges. Vous prendrez plaisir d’abord à visiter son intérieur. Sa nef, son chœur, sa rosace vous inspireront. Sachez qu’elle cache bien des secrets et statues insolites. Parmi celles-ci, le chien du prédicateur Jean Geiler… Il attend son maître et le caresser porterait bonheur. Vous découvririez aussi l’Horloge astronomique et son étonnante précision…

Majestueuse …

Après votre temps de visite ou de prière, vous ressortirez observer les étonnantes figures figées dans la pierre. 138 statues et groupes sculptés ornent la façade. Des détails révèlent ici l’humour, la foi ou l’ésotérisme des maîtres tailleurs.

Majestueuses, la Cathédrale de Strasbourg et son unique flèche ne vous laisseront pas indifférents. Vous enverrez bien vite à vos amis, un souvenir, une photo…

La découverte se prolonge, pour les plus curieux ou sportifs par un passage du côté de la Place du Château. On vous propose alors de grimper les 332 marches qui vous séparent de la plate-forme.

De là-haut, une vue unique vous permettre d’observer Strasbourg, les Vosges, la Forêt Noire… Un moment rare ! Aussi rare que les spectacles « Son et Lumières » qui animent la belle Strasbourgeoise les soirs d’été.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires