rigolettes-nantes-rinconandlanding

Les Rigolettes Nantaises

Gourmande devant l’Eternel, je n’ai pas pu résister bien longtemps à La Rigolette ! Tout a commencé, quand mes parents, friands de berlingots nantais, ont eu la bonne idée d’équiper mes sœurs et moi d’appareils dentaires. Impossible donc pour nous, de croquer dans un berlingot sans casser un bout de ferraille !

Devant notre désespoir (et leurs gourmandises), ils décidèrent d’acheter pour la première fois des Rigolettes Nantaises ! Et quelle bonne idée, ils avaient eu !

Très vite, cette confiserie nantaise avait concurrencé le berlingot ! Toute la famille était sous le charme de la délicieuse Rigolette…
Il faut dire aussi que ce bonbon nantais est irrésistible : sous une couche fine et croquante de sucre, se cache un cœur tout mou de marmelade 100% naturelle aux agrumes (ananas, citron ou mandarine) ou aux fruits rouges (cassis, framboise). Depuis, de nouvelles saveurs exquises ont fait leurs apparitions comme Les Rigolettes au caramel au beurre salé (humm) ou au chocolat praliné, ou encore les éditions spéciales créées pour chaque saison… Bref impossible de ne pas craquer !

En m’installant vivre à Nantes, j’ai découvert, dans une des rues les plus commerçantes de Nantes, une superbe mosaïque bleu azur, ventant la petite confiserie nantaise… Sauf que la boutique située en dessous de la mosaïque ne vendait pas de Rigolettes (bien au contraire).

En enquêtant sur cette mystérieuse mosaïque, j’ai appris, qu’en fait, il s’agissait de l’emplacement de la toute première boutique de l’épicier Charles Bohu. Et Charles Bohu, c’est le créateur, en 1902, des Rigolettes de Nantes !

Devant le succès de son bonbon nantais, l’épicerie devint en 1930, une confiserie et se dota de cette splendide devanture, aujourd’hui classée.

Quant au nom de La Rigolette, et bien Charles Bohu avait tout simplement donné le nom de sa chatte adorée à sa confiserie !

Aujourd’hui, encore (mais sans appareil dentaire de torture, cette fois), je ne résiste jamais bien longtemps devant une Rigolette nantaise. J’aime en offrir, à mes amis de passage à Nantes, juste pour rentrer dans cette boutique pleine de tentations sucrées, rue de Verdun (à quelques mètres de la belle mosaïque Art Déco). J’admire les jolies boites toutes rondes, décorées avec le raffinement du siècle dernier. Et je ne sors jamais les mains vides !

Et puis j’aime tellement Les Rigolettes Nantaises, que je surnomme ma fille La Rigolette : Ma jolie gourmandise nantaise, au cœur tendre, qui me fait fondre de plaisir ! Merci Charles Bohu !

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Nantes