185_verona_las-playas-del-garda

Les plages du Lac de Garde

Les Véronais ont la mer derrière chez eux. Cette mer est en réalité un lac. Le lac de Garde. La plus grande étendue d’eau italienne. Je me suis toujours senti privilégié du fait de vivre aussi près d’un endroit où des millions de personnes choisissent de passer leurs vacances. C’est un endroit spécial, d’une beauté aveuglante qui surprend toujours. Mais il faut bien connaître le lac de Garde, pour profiter pleinement de ses atouts, à commencer par ses plages.

La plus célèbre et belle plage du lac est la Baia delle Sirene (“baie des sirènes” Ndt.), à quelques kilomètres au nord de la petite ville de Garda. Pendant des années, se rendre dans ce lieu magique, plongé dans une forêt d’oliviers avec une baie à l’eau cristalline, était une aventure. Il fallait se garer illégalement en bord de route, escalader un portail ou se faufiler dans un trou de la grille, descendre des petits sentiers escarpés avant de se retrouver dans un lieu paradisiaque.

Depuis quelques années, l’emplacement a été légalisé. Il y a un parking payant, tout comme l’accès à la plage, équipée de transats et toilettes. Le charme sauvage du passé s’est un peu perdu, mais l’endroit a gagné en propreté et accessibilité. Et la plage reste la même, magnifique. Et, s’il y a trop de monde, vous pouvez toujours opter pour un environnement plus intime et raffiné comme Punta San Vigilio, à quelques centaines de mètres avant.

Un peu plus au nord, juste après le promontoire de Baia delle Sirene et peu avant le village de Torri del Benaco, se trouve une plage idéale pour ceux qui recherchent la tranquillité et le silence. Depuis la route Gardesana, vous verrez un simple panneau : Lido Brancolino. Il faut alors descendre les escaliers escarpés pour se retrouver au milieu d’un havre de paix, équipé de transats, chaises longues, douches et bar.  

 

Pour accéder à ces plages, il faut payer un ticket d’entrée modeste. Mais la plupart des plages fréquentées par les Véronais sont gratuites. L’une des plus connues est la “Cavalla”, à l’entrée de la ville de Garda. Elle peut être assez bondée, surtout le week-end, mais on trouve toujours une place pour étendre sa serviette, avant de plonger pour une baignade revigorante.

A Garda , il y a au moins deux autres endroits dignes d’intérêt pour ceux qui recherchent aussi à la plage la musique et l’amusement. La première est La Motta où les gens se retrouvent en groupe pour l’apéritif autour d’un kiosque qui sert des boissons et des amuse-gueule. Le public ici est très jeune et fréquente les fêtes, surtout celles du vendredi soir qui sont très renommées. La deuxième est le Lido, qui rassemble un public un peu plus mature, pour danser et écouter de la musique live.

L’une des règles non écrites du lac de Garde est que plus on va vers le nord, plus l’eau est fraîche et transparente. Il faut essayer pour le voir, Baia Stanca, juste après Torri del Benaco : le lac, à cet endroit, a une couleur presque émeraude et – par temps clair – semble presque toucher l’autre rive avec un doigt. A partir de là  jusqu’à Malcesine, de petites plages rocheuses se succèdent les unes aux autres, avec une vue magnifique : vous avez l’embarras du choix.

Une expérience dans la région de Garda ne serait cependant pas complète sans un arrêt, sur le chemin du retour, pour prendre un dernier verre, pour le dîner, mais aussi pour se déchaîner sur la piste de danse. Beaucoup de Véronais, à ce propos, font un saut au bar Pedrera, à Affi, juste avant de prendre l’autoroute.

Un plongeon dans l’eau, une serviette et un cocktail au coucher du soleil : de ce point de vue, nous, Véronais, sommes vraiment chanceux. Nous pouvons aller tous les étés en vacances sans même partir de chez nous.

 

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires