Le quartier Righi et ses forts, la campagne en ville

Il y a entre cinq et six siècles, Gênes était une puissante ville maritime, célèbre pour sa force commerciale, ainsi que la création et la détention d’énormes richesses. La ville était comprise entre l’espace réduit face à la mer et la couronne de collines qui protégeait ses arrières de manière naturelle face aux grandes armées.

Étant donné le danger que courait la ville frappée par les attaques pirates et la pression des armées ennemies qui l’entouraient, la solution ne pouvait être que complexe et brillante. Les remparts de Gênes ont été construits, puis élargis à plusieurs reprises, selon les besoins de l’époque. L’énorme structure défensive qui peut encore être observée à l’heure actuelle est le résultat d’un processus d’élargissement des défenses qui a pris des siècles.

Les remparts de Gênes, les plus longs d’Europe, sont pleins de bastions, de forts, de tours et d’avant-postes. Ils s’étendent sur une douzaine de kilomètres, en allant de la mer jusqu’à près de 500 mètres de hauteur. Les noms des forts (les châteaux militaires construits le long de l’enceinte) évoquent une époque lointaine et dangereuse. Sperone, Begato, Diamante, Richelieu. Pétrarque parlait de Gênes ainsi : « Tu verras une ville royale située le long d’une colline alpestre, Superbe pour les hommes et ses remparts qui en font la Reine de la mer ». Cette célébration dont se sont appropriés les génois, décrit déjà à l’époque une ville entourée de remparts aussi hauts que forts.

Mais bien que durant des siècles ces bastions aient vu de nombreuses batailles, des canons et beaucoup de sang, aujourd’hui ils représentent un énorme patrimoine éco-touristique. Si vous aimez faire du VTT, seul ou en famille, une bonne alternative pour découvrir la ville est de prendre le funiculaire Zecca-Righi dans le centre-ville. Pendant le trajet, vous pourrez admirer la ville de la Lanterne en montant le long de ses collines abruptes, tout en étant confortablement assis dans la cabine. Une fois en haut, un parcours de quelques kilomètres en montée vous amènera aux pieds du Forte Sperone. À partir d’ici, vous pourrez entreprendre un des nombreux parcours qui zigzaguent autour de Gênes en passant par de grands sentiers verts et ses sommets.



Vous y trouverez des dizaines de personnes qui s’y rendent pour faire du vélo, du jogging, du sport ou lire à l’air frais, loin de la chaleur du centre. Depuis quelques années, la gestion des forts et des remparts de la ville est passée directement à la commune de Gênes qui est en train de préparer une stratégie globale pour revitaliser cette partie importante de la ville. En attendant, vous pourrez profiter d’énormes espaces verts à quelques minutes du centre, avec des panoramas et des légendes à ne pas manquer !

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Gênes