3079814-4393167

Le musée Saint-Raymond

À la fois musée et site archéologique, Saint-Raymond s’est installé dans un ancien collège universitaire construit en 1523. Juste en face de la Basilique Saint Sernin, on y accède par un petit jardin. Ceux qui auront passé leur chemin sans succomber aux appels de la tranquillité des bancs ou du joli petit café, pourront pénétrer dans le musée. De l’entrée, on choisit de monter ou de descendre les escaliers.

Tout en haut, au deuxième étage, on trouve des objets datés de l’antiquité et retrouvés dans Toulouse et ses alentours. Ces derniers ont permis de construire l’identité de la région. En descendant d’un étage, ce sont de nombreuses sculptures, de héros, de grands personnages ou d’empereurs qui nous observent. Au sous-sol, si on ose affronter l’obscurité, c’est tout un site archéologique qui se révèle : une partie du cimetière de Saint-Sernin et un four à chaux implanté au milieu des tombes. Plus loin, sarcophages et galerie d’épigraphies complètent la visite.

Glauque, ce musée ? Que nenni ! Plutôt assez funky ! Pour faire tomber les visiteurs sous le charme de l’antiquité, le Musée Saint-Raymond n’a pas hésité à innover et se décomplexer. Dans la scénographie, d’abord, il a ajouté des activités ludiques et introduit des outils numériques, de la vidéo et de la 3D pour reconstituer les collections, redessiner les œuvres et redécouvrir l’histoire de la ville. Dans l’organisation des visites guidées, l’équipe du musée n’a pas hésité non plus à se montrer décalée. Pour 6€, vous pourrez assister à la visite pour ceux qui aiment les potins, et découvrir les petits secrets et anecdotes concernant les hommes politiques romains dont les têtes sculptées sont représentées au musée. Pour 3€ en supplément de l’entrée, vous pourrez même vous inscrire à la visite pour ceux qui n’aiment pas les musées. Sacré challenge ! Bien relevé…

musee_saint-raymond

Côté expositions temporaires et évènements, le musée Saint-Raymond essaye là aussi de casser les codes, oscillant entre exposition au label d’intérêt national (Rituels Grecs, une expérience sensible depuis le 24 novembre) et le festival hyper tendance à la croisée des arts des Jardins Synthétiques. On attend aussi avec impatience la Saint-Valentin pour la Soirée Frisson. Mais d’ici là, le musée Saint-Raymond nous aura encore surpris de mille façons.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Toulouse