regata_verso-il-traguardo

La « Regata Storica » ou Régate Historique

De fêtes fastueuses, religieuse ou non, animent encore la ville, passionnant les vénitiens comme les touristes.

Au cours des siècles passés, de nombreuses fêtes animaient la ville tout au long de l’année. La plupart avait un caractère religieux, notamment par fidélité aux vœux émis par le Doge et le Sénat, afin de mettre fin aux épidémies terribles qui frappaient la ville, comme en témoignent encore la fête du Rédempteur (« festa del Redentore ») ou celle de la Madonne della Salute (« festa della Madonna della Salute »).  Mais d’autres affichaient un caractère plus « politique », destinées à célèbre la grandeur de la Sérénissime : c’était notamment le cas de la fête « della Sensa » (fête de l’Ascension du Christ) où le Doge, à bord du bateau Bucentaure, célébrait l’union de Venise avec la mer. Outre les fêtes de grande ampleur, la ville accueillait un grand nombre de fêtes populaires, qui se déroulaient sur diverses places et autres terrains abandonnés, avec des acrobates, des courses de taureaux et d’autres spectacles du même genre.

Les affrontements des Castellani et des Nicolotti, deux factions d’un quartier de la ville, étaient également très célèbres : ils s’affrontaient de manière virile sur des ponts sans parapets (les célèbres « ponti dei pugni » ou « ponts des poings » en français) et il était fréquent que le perdant finisse dans les eaux du canal.

Si la plupart de ces événements n’ont plus cours aujourd’hui, il est facile d’en trouver trace dans des tableaux peints au cours des siècles, ou même dans certains des dessins exposés au musée Correr.

En revanche, certaines traditions se sont perpétuées, maintenues vivantes par les vénitiens. La plus célèbre est la Regata Storica qui se déroule, chaque année, lors du premier dimanche de septembre, sur un parcours qui va des eaux de la lagune à proximité de la basilique Saint-Marc puis le long du Canal Grande. Elle attire toujours un grand nombre de spectateurs, touristes ou locaux, amassés le long des canaux ou, pour les plus chanceux, aux fenêtres ou sur les balcons des maisons qui donnent sur le parcours.

La regata se déroule essentiellement en deux parties. Elle s’ouvre par un cortège historique, qui rend hommage aux fastes d’antan avec des « bissone », des embarcations typiques richement décorées, dont les rameurs portent des costumes d’époque. Elles transportent des figurants eux-aussi déguisés représentants des nobles et des personnages historiques, notamment le doge, la dogaresse ou encore la reine de Chypre, Caterina Cornaro,  qui avait dû, une fois veuve, abdiquer en faveur de Venise, lui cédant cette île.

La deuxième partie est une compétition à proprement parler, avec des courses dans plusieurs catégories, de distances variables pour des embarcations de différents types : les « pupparini » pour les plus jeunes, « les mascarete » pour les femmes, les « caorline » à 6 rameurs et les gondoles pour conclure en beauté une journée où les encouragements des supporteurs se font de plus en plus bruyants, n’ayant rien à envier à ceux d’un match de football.

Ne manquez pas ce spectacle unique, riche en couleurs, si vous êtes à Venise en septembre, l’une des meilleurs mois pour visiter la ville. Il vous laissera un autre souvenir impérissable de cette ville que nous n’êtes pas prêts d’oublier.

Site internet de la Regata Storica (en italien)

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Venise