Navidad verona

La magie de Noël à Vérone

Si vous deviez perdre le sens du temps, vous sauriez tout de même reconnaître l’arrivée de la période des fêtes grâce à un détail sans équivoque. Lorsque l’on passe sur la piazza Bra et que l’on voit la grande étoile filante posée à terre avec la pointe qui disparaît dans les Arènes en formant un grand arc, on réalise alors que Noël arrive à grands pas.

L’étoile de la piazza Bra est un symbole incontournable de Noël à Vérone, tout comme la traditionnelle exposition des crèches à l’intérieur des Arènes, qui fête cette année sa 32e édition. Quand j’étais petit, mes parents m’y emmenaient toujours : en luttant contre le froid des Arènes en hiver, je me collais aux vitrines, enchanté par les ruisseaux et les cascades traversant des paysages bucoliques peuplés de bergers, d’artisans et de forgerons. Aujourd’hui, j’y emmène mes enfants, et je retrouve alors tout cet émerveillement dans leurs yeux.

En ce qui concerne le shopping, depuis quelques années la principale attraction de Vérone est étrangère : il s’agit des étals du marché de la ville allemande de Nuremberg, accueillis sur la piazza dei Signori, l’une des plus belles places de Vérone. Des décorations de Noël, des pâtisseries, des saucisses grillées… Le tout dans un climat de fête très animé. Le succès rencontré auprès du public est incroyable : de nombreuses personnes viennent à Vérone avant Noël uniquement pour se rendre sur ce marché.

Personnellement, je préfère d’autres étals, ceux auxquels sont liés mes souvenirs d’enfance. Ce sont ceux de la fête de Sainte Lucie, fêtée le 13 décembre, qui est le Père Noël des enfants de Vérone. On entend beaucoup de gens regretter que les produits ne soient plus ceux d’autrefois, mais les goûts des enfants aussi ont changé. Quoi qu’il en soit, à mon âge, ce ne sont plus les jouets qui m’attirent là-bas, mais les bonnes odeurs qui parfument le marché. Il n’y a qu’ici que je m’autorise à manger le « bombolone fritto », un délicieux beignet !

Cette année, en vous promenant dans Vérone à la période de Noël, vous tomberez sur deux expositions qui méritent vraiment le détour. La première est consacrée à la période du postimpressionisme en Europe, avec des œuvres de Van Gogh, Seurat et Mondrian mises en valeur dans le Palais de la Gran Guardia, qui donne directement sur la piazza Bra.

La deuxième se trouve au Palais Forti, qui abrite également le musée de l’opéra lyrique Amo. Il s’agit d’une monographie sur Tamara de Lempicka, peintre d’origine russe devenue célèbre à Paris à partir des années 1920 pour ses œuvres élégantes, modernes et transgressives (notamment de nombreux nus de ses maîtresses).

Mais ce qui me plaît le plus dans ma ville à la période de Noël, ce ne sont ni les marchés de Noël ni les expositions. Ce que j’aime vraiment, c’est l’ambiance du centre-ville où les gens cherchent des cadeaux, se retrouvent entre amis autour d’un café ou se promènent en famille pour admirer les décorations lumineuses. Sous l’étoile de la piazza Bra, le monde semble meilleur.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires