La Halle de La Machine

C’était le premier week-end de novembre, le réveil et la rencontre d’un minotaure géant et d’une araignée à huit pates. Ces colosses mouvants, tout droit sortis de l’imagination de François Delarozière, ont aujourd’hui élus domicile à La Halle de la Machine dans le quartier Montaudran.

On l’aperçoit dès que l’on approche de ce grand bâtiment : Astérion, le minotaure géant qui a été applaudi par plus de 700 000 spectateurs lors de sa première sortie en ville avec le spectacle Le Gardien du Temple. Comme Nantes, Toulouse a maintenant son lieu dédié aux machines et son bestiaire fantastique. Une sorte de revanche sur le passé, puisque François Delarozière avec la troupe Royal de Luxe avait quitté la Ville rose au début des années 1990 pour aller développer son projet artistique dans le nord-ouest de la France. Le résultat : les Machines de l’île et une renommée internationale nantaise dont voudrait aujourd’hui bénéficier la ville de Toulouse.

picture1

Alors, on monte ? C’est la première envie qui nous titille quand on arrive devant l’immense espace de plus de 5000 m² que représente cette Halle de La Machine. Un voyage à dos de Minotaure, pour voir les nouvelles installations du haut de neuf mètres coûte 9€ en tarif plein. Aux manettes, les «Véritables Machinistes» lui donnent vie. Quelle expérience !
Sur le chemin, on croise Ariane, l’araignée géante, qui, le samedi, amorce quelques pas. On observe les bâtiments en construction de ce quartier si récent et de curieux stands de fêtes foraines aux mécanismes anciens.



La Halle de la Machine s’explore aussi de l’intérieur. Dans ce grand bâtiment signé par l’architecte Patrick Arotcharen, on profite du spectacle vivant des machines, d’expositions. On découvre avec les techniciens, comédiens et constructeurs le fonctionnement d’objets insolites. Les plus jeunes peuvent participer à des ateliers d’éducation artistique et culturelle : découvrir le processus de fabrication d’une machine, d’un spectacle, étudier les sons, les matériaux… Et puis enfin, on flâne à la boutique. On prend la pause dans le café-restaurant. En espérant secrètement pouvoir assister à ce fameux « diner des petites mécaniques » servi pour la première fois lors de l’inauguration : un spectacle gourmand alliant convivialité, gastronomie et… ingénierie.

3, avenue de l’Aérodrome de, 31400 Toulouse.
Tel. 05 32 10 89 07 www.halledelamachine.fr

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Toulouse