vol_rincon_476x249

La Cinémathèque de Toulouse : des étoiles sur la toile

Du haut de son quart de siècle, on pourrait croire qu’elle est désuète avec ses films muets, ses livres épais et ses bobines de l’ancien temps. Pourtant, la Cinémathèque de Toulouse reste profondément contemporaine, intrépide, audacieuse rappelant à la fois au cinéma moderne et aux étoiles d’antan. Situé depuis deux décennies au 69 rue du Taur, elle vient tout juste d’ailleurs d’y souffler ses bougies.

Logée à bonne adresse

Un peu planquée au fond d’une jolie cour en plein centre de Toulouse, la Cinémathèque accueille chaque année plus de 80 000 spectateurs. Pourtant, ce n’est pas la majorité des toulousains qui pensent à fréquenter ses deux salles de projection, sa bibliothèque et son grand hall d’exposition. Les plus curieux savent peut-être qu’elle est aujourd’hui déclarée cinémathèque nationale implantée en région. Mais très peu savent que depuis dix ans, elle possède à Balma une extension: un centre de recherches, de conservation et d’archivage de films, d’affiches et de photos. Mais retour au centre ville pour acheter un ticket. Le 7ème art nous attend.

Un esprit militant

Pour son Président, Robert Guédiguian, elle est « un espace de liberté et de civilisation. Elle questionne le monde ». Sa mission est de conserver les films et les documents liés à l’histoire du cinéma. Mais elle se doit aussi de valoriser et diffuser ce patrimoine cinématographique qu’elle conserve précieusement. On s’y rend donc pour voir du film d’auteur, du film muet, du film en couleur, en noir et blanc, pour adultes ou pour enfants… On la fréquente aussi pour ses rencontres, ses conférences, pour élargir sa culture cinématographique et visionner un film qui change des Blockbusters et des habitudes. Avec des actions spécifiques en faveurs des différents publics, la Cinémathèque de Toulouse parcourt l’histoire de tous les cinémas en la rendant la plus ouverte et accessible possible. Et ça marche ! En cinquante ans d’existence et en 20 ans dans rue du Taur, elle est sortie du maquis et a su trouver un large public d’amateurs.

Une programmation foisonnante

Plus de 900 films s’invitent donc chaque année sur les écrans. Courts ou longs métrages, documentaires, ils sont représentatifs de toutes époques et de toutes nationalités. Chaque mois, les programmateurs conçoivent de nouvelles rétrospectives : autour d’un genre, un thème, un acteur, ou un réalisateur. Il font aussi quelques clins d’œil, organisent de sympathiques rendez-vous ou invitent des formations musicales pour des ciné-concerts réussis. Ils accueillent aussi de nombreux festivals Toulousains comme Cinélatino, ou Cinespaña, prêtant la cour aux apéros-concerts, en plus des écrans. Se refusant à toujours emprunter le chemin du cinéma classique, la Cinémathèque accueille « Extrême Cinéma », un festival décalé aux films baroques et barrés. Une fois par an, les toulousains se retrouvent alors pour une nuit dédiée à ce cinéma d’expérience : dix heures de projection non-stop avec des courts métrages, des bandes-annonces et de tardives nuisances sonores. Un petit déjeuner est même offert dès les premiers rayons de soleil. On aurait tord de ce priver de l’expérience… et de pousser les portes de cette Cinémathèque.

La Cinémathèque de Toulouse, 69 Rue du Taur, 31000 Toulouse. Tel: 0033 (0)5 62 30 30 10.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Toulouse