132_palermo_puntos-de-interes-ubicados-a-100-km-de-palermo

Destinations à 100 kilomètres de Palerme

Bonne nouvelle pour tous ceux qui se rendent à Palerme mais souhaitent également découvrir d’autres lieux en Sicile sans faire trop de route : à quelques heures du chef-lieu, vous trouverez des endroits magnifiques, riches d’art et d’histoire. Je les ai testés pour vous. Découvrons ensemble cinq de ces lieux facilement accessibles depuis Palerme.

AGRIGENTE
La Sicile a connu d’importantes colonies grecques, et le poète Pindare définit Agrigente comme « la plus belle cité des mortels ». La Ville des Temples, qui doit son surnom à ses magnifiques temples doriques, se trouve à 134 kilomètres de Palerme. Avec ses 1 300 hectares, il s’agit du plus grand site archéologique au monde, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. À chaque fois que je m’y rends, je me sens enveloppé par l’Histoire et par un grand sentiment de respect. Le Temple de la Concorde, qui date du Ve siècle, est tout à fait remarquable et parfaitement conservé. Mais on peut aussi admirer les vestiges du Temple d’Héra, du Temple d’Héraclès, du Temple des Dioscures, du Temple de Déméter ainsi que ceux de nombreux autres monuments et nécropoles remontant à différentes époques. Ces vestiges s’inscrivent dans le cadre du Jardin de la Kolymbethra, un parc extraordinaire très bien entretenu.

À vingt minutes de là, vous pourrez également visiter Realmonte, avec son Escalier des Turcs (les pirates sarrasins l´abordaient régulièrement sur les côtes siciliennes pour enlever des jeunes filles et piller tous les biens), une falaise en marne blanche créant une sorte d’escalier naturel où il fait bon profiter du soleil en profitant d´une vue exceptionnelle. On voit parfois des gens prélever un peu de marne pour en faire une pâte et se l’étaler sur le corps : elle n’aide cependant pas à bronzer, et quand je vois quelqu’un faire cela, je ne peux m’empêcher de le lui faire remarquer.

ERICE
C’est mon endroit préféré, je ne suis donc pas très objectif, mais pour moi Erice est un lieu unique où l’histoire, l’art et le paysage se mélangent à merveille. Située à 109 kilomètres de Palerme, en face de Trapani, sur la colline du même nom, cette petite ville jadis florissante est composée d’édifices médiévaux. Elle est souvent traversée par un nuage bas qui rend l’atmosphère mystérieuse et fascinante. Rendez-vous Château Vénus, d’où vous apprécierez une vue exceptionnelle sur toute la côte de Trapani ainsi que sur les nombreuses églises et les monastères qui, au Moyen-Âge, étaient occupés par de nombreux moines. D´ailleurs, je vous conseille de goûter aux ericini : autrefois préparés par les religieuses, ces petits gâteaux aux amandes ont une forme rappelant les dentelles traditionnelles et sont parfois fourrés de confiture de cèdre, conservée dans de gros pots. Enfin, depuis les années 1960, les scientifiques du monde entier se réunissent à Erice pour des congrès, au centre Ettore Majorana, fondé par le physicien Antonino Zichichi.

FAVARA
Favara se trouve à 125 kilomètres, en direction d’Agrigente. Il y a quelques années encore, personne n’aurait pensé à Favara comme destination touristique, mais c’était avant l’ouverture du Farm Cultural Park. Le notaire Andrea Bartoli et sa femme, Florinda Saieva, ont commencé à acheter et à restructurer des maisons en ruine dans le centre historique de ce petit village de la région d’Agrigente, et les ruelles reliant les maisons ont commencé à revivre grâce à l’art contemporain qui orne les murs et les cours intérieures. J’ai souvent parlé avec Andrea, qui a pour habitude de dire : « on peut être triste à New York et heureux à Favara ». Cela me fait sourire, et je pense à ceux qui disent que Farm compterait parmi les dix premiers lieux au monde à visiter pour les amateurs d’art, au même titre que Florence, Paris, Bilbao, New York et Barcelone. Favara mérite le détour, allez-y sans hésiter. Dans le village, on trouve également un château du XIIIe siècle appartenant à la famille Chiaramonte (la même famille que les Steri de Palerme), ainsi que le Palazzo Cafisi, en cours de restructuration, qui abrite une collection de faux qui étaient autrefois fabriqués sur place, et que je trouve assez inquiétants.

GANGI
Pour arriver à Gangi, surnommé le Borgo dei Borghi (le bourg des bourgs) en 2014, il faut s’aventurer à l’intérieur de la province de Palerme pendant 119 kilomètres. En déambulant à pied dans les ruelles étroites, visitez les églises (Madre, del Santissimo Salvatore, della Badia), les palais (Sgadari, Bongiorno), les tours (Ventimiglia, cilindrica), le château et la Fontaine du Lion. Si vous le souhaitez, vous pourrez également rencontrer Fabrizio, un artisan qui tient une petite boutique sur le cours où il fabrique et vend des tambours en peau de chèvre, appréciés des grands musiciens. Vous croiserez aussi Saridduzzo, un petit homme qui tresse de l’osier pour réaliser des chaises, des paniers et toutes sortes d’objets. En août, vous pourrez assister à la Sagra della Spiga, un événement lors duquel les costumes, les traditions et la culture paysanne sont mis à l’honneur sur fond de mythologie païenne et du culte de Cérès (Déméter). Ce sera l’occasion de déguster du pain et d’autres mets préparés avec des farines à l’ancienne, ainsi que d’assister à un défilé de costumes traditionnels.

SAN VITO LO CAPO
Le dernier endroit de ma sélection se trouve à 112 kilomètres de Palerme, dans la région de Trapani. Vous y profiterez d’une magnifique plage sauvage de sable blanc. La température moyenne de l’eau pendant l’année est de 18 degrés, et quelques téméraires se baignent même le jour de Noël. Ce n’est pas un hasard si, en 2015, l’association Legambiente et le Touring Club Italiano ont attribué une note de 5 voiles à San Vito lo Capo dans leur guide bleu répertoriant les plus belles plages italiennes. Le village se compose de maisons blanches assez basses entourées de la bonne odeur des fleurs de jasmin. Dans les environs, vous trouverez également un phare et aurez la possibilité de camper si vous le souhaitez. En outre, à seulement quelques kilomètres, la Réserve naturelle du Zingaro vous attend. En septembre, vous pourrez participer au festival international Cous cous fest, un événement œnogastronomique à l’occasion duquel ce plat méditerranéen est le roi de la fête. Toujours dans les environs, faites également un saut à Scopello, où le « pane cunzato » ravira vos papilles avec ses délicieuses saveurs de tomate, d’anchois et de fromage. C’est vraiment délicieux !

La Sicile ne se résume donc pas à Palerme. Voilà déjà quelques idées pour prolonger votre séjour… ou bien organiser un autre voyage sur l’île !

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires


Certains recoins similaires