vrn_5-trips-outside-verone

Cinq promenades autour de Vérone

On découvre toujours de nouvelles choses dans les alentours de Vérone, même pour ceux qui comme moi sont nés et ont grandi dans la région. J’aime garder une liste des lieux qui m’impressionnent et où j’aime retourner, pour une promenade ou pour une excursion le week-end. Ceci est une petite sélection des cinq promenades qui, pour une raison ou pour une autre, sont en tête de mon classement très personnel.

Cascades de Molina : Dans l’Alta Valpolicella, juste au-dessus de Fumane, dans une région aux gorges profondes parcourues par des torrents et recouvertes par une végétation luxuriante, se situe le parc des Cascades de Molina. De nombreux sentiers, très fréquentés, parcourent ce parc. C’est une destination idéale particulièrement les jours les plus chauds, pour profiter de l’ombre de la forêt et de la fraîcheur des nombreux petits lacs couleur émeraude, ou bien pour explorer les grottes qui étaient déjà fréquentées par les hommes de la Préhistoire. Cependant, la majorité des visiteurs vient ici pour admirer les cascades spectaculaires. On y accède par le beau bourg médiéval de Molina.

Pont de Veja. Plus qu’un pont, c’est un arc de pierre naturel, gigantesque et spectaculaire, long d’environ quarante mètres et creusé par un torrent au cours des millénaires. La vue est unique, et ce n’est pas un hasard si ce pont a inspiré des hommes et femmes de lettres ainsi que des artistes, dès l’Antiquité : le peintre Andrea Mantegna l’a reproduit dans son célèbre cycle de fresques la Chambre des Époux. Mais faites attention en regardant en bas : vous pouvez avoir le vertige. On y accède en voiture en remontant la vallée de Negrar, dans le Valpolicella. Les plus téméraires peuvent aussi y accéder à pieds, en parcourant le sentier européen E5, qui relie Vérone et l’Autriche.

Borghetto : Lorsque les classements des plus beaux bourgs d’Italie sont publiés, Borghetto, hameau de la commune de Valeggio sul Mincio, en fait immanquablement parti. Ce lieu est très demandé pour les mariages et il est tellement féérique qu’il semble presque faux. En réalité Borghetto est absolument authentique. Il s’agit d’un petit village fortifié constitué d’une poignée de maisons et de quelques moulins situés sur le fleuve Mincio, émissaire du lac de Garde. La symbiose avec l’eau est totale, comme on le comprend bien en admirant Borghetto dans son entièreté depuis l’imposant pont Visconteo, qui remonte au XIVème siècle. Si je le peux, j’évite d’aller à Borghetto le dimanche ou les jours fériés, car un nombre invraisemblable de touristes s’y rend, qui envahit ses restaurants célèbres pour leurs raviolis aux potirons. Cependant, tous les autres jours c’est un plaisir pour les yeux et pour le palais.

Soave. Quand j’étais jeune et que j’allais à l’école d’art, les enseignants nous y amenaient avec des toiles, des pinceaux et des chevalets pour peindre un panorama de ce bourg sur les collines, à l’est de la province de Vérone. D’autre part, Soave est un bourg de carte postale : il est dominé par le château médiéval construit par les Scaligeri, les seigneurs historiques de Vérone, alors que dans ses ruelles pittoresques se succèdent églises et palais historiques. Ensuite, il faut absolument s’arrêter dans un bistrot pour déguster le vin blanc, non pétillant et parfumé, qui porte le nom de ce village et qui est un des grands vins véronais ; seul le Valpolicella le bat en termes de popularité.

Campo. J’ai moi-même découvert ce bourg sur le versant inaccessible de la montagne qui surplombe Brenzone, sur le lac de Garde, il y a peu de temps de cela. C’est peut-être l’un des secrets les mieux gardés de la province véronaise. Dès le Moyen Âge, Campo était un relais de poste sur la route menant à Vérone, mais il a été abandonné de fait lors de l’ouverture de la route qui longe le lac de Garde. Aujourd’hui, c’est un village presque fantôme (une famille de bergers y vit), accessible uniquement à pieds, doté d’une petite église décorée de fresques qui est un bijou. On y jouit d’un des panoramas les plus spectaculaires dont je me souvienne. En été, une fondation qui se bat pour restaurer Campo organise dans ses ruelles un beau festival de musique et de théâtre. 

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires