fullsizerender

Cinq idées pour rester au frais les jours de forte chaleur à Vérone

En été, il peut faire particulièrement chaud à Vérone. Le thermomètre peut dépasser 35 degrés et, pire, l’air bouillant qui provient d’Afrique se charge en humidité, ce qui rend la chaleur étouffante et insupportable. Quand c’est le cas, les véronais partent à la recherche d’un peu de fraîcheur : certains se dirigent vers le lac de Garde pour plonger dans ses eaux fraîches, d’autres vont à la montagne (à la chaîne du Mont Baldo ou à la Lessinia) où les températures diminuent sensiblement grâce à l’altitude. Mais si l’on est contraint de rester en ville sans pour autant vouloir rester prisonnier de sa chambre avec l’air conditionnée, il faut inventer des stratagèmes pour faire face à la chaleur. Cinq me sont venus à l’esprit, tous tirés de mon expérience personnelle.

Le bassin de l’Arsenal. Depuis quelques années, ce lieu est devenu l’un des préférés des véronais et des touristes pendant les chaudes soirées d’été. Après une panne des pompes, le complexe a été réparé et il fonctionne de nouveau parfaitement. On y tourne le dos à Castelvecchio et on fait face à l’ancien arsenal des Habsbourg. Un grand bassin à l’eau peu profonde se situe dans les jardins, à l’ombre des pins. On peut s’y promener pieds nus ou en sandales, les enfants y jouent au ballon et y vont en bicyclette et les chiens y barbotent. En somme, il s’agit d’un coin de fraîcheur au cœur de la ville.

« Adige beach ». Les jours de chaleur véritablement étouffante, il suffit de traverser l’un des nombreux ponts de la ville pour se rendre compte qu’une brise fraîche monte de l’Adige, ce qui fait baisser la température de quelques degrés. L’été, la portée du fleuve est en général réduite : l’eau se retire en différents points et laisse la place à des plages fluviales. Près du pont de Castelvecchio, en descendant des jardins de l’Arsenal, une grande plage de galets se forme. En revanche, une plage de sable, rebaptisée « Catena Beach » par les véronais, se situe tout près du pont Catena. De là, on entre à pieds dans le parc de l’Adige, en faisant une belle promenade dans le bois longeant la rive et les clairières dotées de tables et de bancs pour un pique-nique improvisé.

Piscines Lido. Vérone compte plusieurs piscines municipales, à des prix abordables. Ma préférée est celle de Santini, qui est immergée dans un parc vert et ombragé aux pieds des collines de Quinzano. La piscine Lido est la plus proche du centre mais également la plus ancienne de la ville : les installations sont en effet un peu dépassées. Cependant, sa localisation, tout près des bastions de la ville, est un argument sans égal. Je ne sais pas dans quelle autre ville au monde on peut se baigner à l’ombre de ses murailles médiévales !

Adigeo. Je ne suis pas du genre à aller dans les centres commerciaux, mais l’Adigeo, nouvellement ouvert près du péage autoroutier Verona Sud (facile à atteindre depuis la ville avec les navettes) est élégant, confortable et surtout particulièrement frais, grâce à l’air conditionnée. Sur deux étages, avec de grands espaces ouverts tels que des places, il propose une grande sélection de restaurants de bonne qualité. En somme, si l’on n’arrive pas à respirer en centre-ville, il peut s’agir d’une bonne alternative pendant les heures les plus chaudes.

Stands de pastèques. Les experts le répètent souvent : lorsqu’il fait très chaud, il faut manger beaucoup de fruits. À Vérone, une des traditions les plus connues lors des soirées étouffantes est de se retrouver avec les amis pour manger une tranche de pastèque. Tous les quartiers de la ville comptent des stands qui en vendent. Le plus célèbre et ancien est sûrement le stand de San Zeno, qui a fêté ses cinquante ans il y a peu et où quelques petits concerts en direct sont souvent organisés le soir. Et, si l’on n’aime pas la pastèque, les alternatives ne manquent pas, telles une belle granita.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires