main-picture-NEW1

Bordeaux renouvelle ses musées

En quelques jours, Bordeaux a enrichi son offre muséale avec la réouverture du Muséum et la création de nouvelles salles au musée d’Aquitaine. Deux initiatives qui permettent de mieux comprendre Bordeaux, son histoire et son environnement.

Cela faisait dix ans que les Bordelais étaient privés de Muséum. C’est dire s’ils étaient impatients de le retrouver. Le Muséum, c’est déjà un magnifique bâtiment, un hôtel particulier construit en 1778 pour Nicolas de Lisleferme dans l’enceinte du Jardin Public. Il faisait partie des promenades des petits Bordelais qui venaient jouer dans ce parc. Les collections y étaient exposées depuis 1862. Durant 10 ans, le bâtiment a été rénové, adapté. En attendant, un entrepôt de 1 000 m² avait été construit pour héberger les animaux et leur refaire une beauté. Sur une collection de plus d’un million de spécimens, 3 492 seulement sont exposés pour mieux classer, expliquer, offrir une meilleure visibilité. Les espaces d’exposition sont à la fois scientifiques et ludiques. L’ouïe est aussi stimulée avec des bruits à l’entrée des salles. Ainsi on entend le clapotis de la mer, le ressac et jusqu’à la grosse vague qui déferle.



Au rez-de-chaussée, on retrouve Miss Fanny, la mascotte de toujours du Muséum, un éléphant d’Asie qui faisait partie d’un cirque et qui est morte à Bordeaux en 1892 où elle a été adoptée. Et, pour jouer sur les contrastes, on a installé à ses pieds une minuscule musaraigne. Au premier étage, c’est le littoral aquitain qui est mis en vedette avec une reconstitution époustouflante des piquets à huîtres du Bassin d’Arcachon, fichés dans de la vase plus vraie que nature, recréée par une artiste. Le deuxième étage, la galerie Souverbie est magique. Sous le squelette d’une baleine sont installés des animaux du monde entier : ours blanc, girafe, dromadaire, hippopotame.  Les vitrines du 19e restaurées présentent toutes sortes d’animaux comme le petit ours brun des Pyrénées, dont l’espèce d’origine a disparu, ou l’imposant dogue de Bordeaux. Et il y a quelques salles clins d’œil comme Mange-moi si tu peux, le Paradis des dentistes ou Tous les bébés, un espace dédié aux enfants. Pour aller plus loin dans la compréhension, 22 bornes interactives, 18 écrans vidéo et 10 stations d’écoute sont mises à la disposition du public.



Plus d’infos : http://www.museum-bordeaux.fr/
Adresse : Hôtel de Lisleferme – 5 place Bardineau – 33000 Bordeaux

Horaires : ouvert du mardi au dimanche

Horaires d’été, d’avril à septembre : 10h30-18h

Horaires d’hiver, d’octobre à mars : 10h30-17h30

Fermé le lundi – Fermé les jours fériés sauf le 14 juillet et le 15 août

Le musée d’Aquitaine a lui aussi fait appel au multimédia avec 8 grands panneaux de projection, 14 bornes interactives et 5 000 documents d’archives numériques pour mettre en scène ses salles 20e et 21e siècle. Une approche immersive qui laisse à chacun le choix d’aller plus ou moins loin dans le degré de compréhension de la région. Des salles qui apportent un nouvel éclairage aux Aquitains qui ne connaissent pas tous les atouts de leur région, comme aux visiteurs auxquels elles serviront de point de départ pour partir à la découverte de la Nouvelle-Aquitaine, vaste territoire dont les limites ont été élargies il y a quelques années. La diversité des paysages est importante, du littoral à la forêt en passant par la montagne avec des activités traditionnelles telles que la viticulture, la sylviculture et l’agriculture. Des industriels ont fait don de maquettes comme le CEA CESTA avec sa maquette de sphère de laser mégajoule rose vif, Dassault avec le Rafale C Monospace ou Safran Helicopter avec le moteur Arriel. L’exposition montre la transformation de la métropole bordelaise en quelques années et la présentation du secteur aéronautique et spatial, un secteur économique de premier plan, qui fera rêver petits et grands. Car Bordeaux et sa région ne se résument pas à de belles cartes postales. Le musée fait aussi un retour sur lui-même. Occupant les locaux de l’ancienne faculté des lettres et des sciences de Bordeaux, il expose le moulage en plâtre de Pallas de Velletri taguée en noir par les étudiants à l’occasion des manifestations de Mai 68.





Plus d’infos :http://www.musee-aquitaine-bordeaux.fr/
Adresse : 20 Cours Pasteur, 33000 Bordeaux, France
Horaires : Ouvert du mardi au dimanche – de 11h à 18h

Fermé lundis et jours fériés – Ouvert 14 juillet et 15 août

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires