biennale d'arte cover blog volotea

La Biennale de Venise : informations utiles, histoire et curiosités

Des milliers de visiteurs du monde entier et des centaines d’œuvres d’art et d’expositions internationales : voici la Biennale de Venise.

Le rendez-vous qui reprend au sein de la lagune l’avant-garde et le résultat des esprits les plus créatifs et innovants de la planète, décline et explore l’art sous toutes ses formes, depuis la peinture jusqu’à la danse, en donnant vie à des milliers de nuances à découvrir en nous promenant au milieu des jardins et des ruelles d’une des plus belles villes qui existent.

Voici toutes les informations dont vous avez besoin pour découvrir, vivre et visiter la Biennale de Venise !

Biennale de Venise entree

Qu’est-ce que la Biennale de Venise

 

La Biennale de Venise est un des rendez-vous internationaux les plus importants au monde en ce qui concerne l’art, et un des événements les plus célèbres de la cité lagunaire ; après son Carnaval, bien sûr !

Conçue pour accueillir des œuvres d’art figuratif, aujourd’hui la Biennale est consacrée à absolument toutes les formes d’expression artistique : de la musique au théâtre, en passant par l’architecture et la danse, jusqu’à arriver au cinéma, avec la Mostra internazionale d’arte cinematografica di Venezia (Exposition internationale d’art cinématographique de Venise), le plus ancien festival cinématographique à ce jour.

Viale Giardini Pubblici Venise

Pour arriver jusqu’ici, la Biennale en a fait du chemin ! Depuis sa toute première édition, en effet, bien des choses ont changé, comme par exemple son emplacement qui s’est considérablement agrandi.

Après avoir envahi les jardins napoléoniens du Castello, un des six « sestieri » (quartiers) de Venise, actuellement, l’exposition s’est répandue dans toute la ville (y compris au Lido !), l’énième preuve que l’art n’a pas de frontières.

Biennale d'architecture

L’histoire de la Biennale (en résumé)

 

Il semble que l’histoire de la Biennale de Venise ait démarré parmi les tables du célèbre Caffè Florian, un des salons publics les plus vivants de la lagune, actuellement devenu un établissement historique, qui donne sur la place Saint-Marc.

Depuis son ouverture en 1720, le Florian a régulièrement accueilli certaines des plus importantes personnalités nationales et internationales, parmi lesquelles, vers fin 1800, Riccardo Selvatico, dramaturge, poète et surtout, maire de la ville de 1890 à 1895.

Entre tasses chaudes et cicchetti (shots), Selvatico et ses collaborateurs ont imaginé pendant des années un projet capable d’amener toutes les dernières nouveautés artistiques à Venise. Leur rêve devint réalité le 30 avril 1895, avec l’inauguration de la I Exposition internationale d’art de la ville de Venise.

Jardins de la Biennale

Au fil des ans, les jardins napoléoniens ont non seulement accueilli un nombre croissant de visiteurs, mais également de pays, chacun doté de son propre pavillon d’exposition. Grand nombre de ces structures sont de véritables œuvres d’art réalisées par de célèbres architectes : depuis Carlo Scarpa jusque Gerrit Rietveld, responsable du projet du musée Van Gogh d’Amsterdam. 

Devenue une entité autonome en 1930, la Biennale d’art a également vite été accompagnée par l’Exposition de musique contemporaine (1930), de l’Exposition internationale d’art cinématographique (1932), ainsi que de la Biennale de théâtre (1934), d’architecture (1980) et de danse (1999), la cadette de la maison.

Aujourd’hui, la Biennale de Venise est un des plus importants rendez-vous artistiques au monde, et chaque événement (sauf l’Exposition cinématographique) est lié à un thème spécifique, visant souvent à transmettre un message valide au niveau universel. Après tout, l’art est une langue universelle, n’est-ce pas ?

Pavillon de la Finlande biennale

Informations utiles pour visiter la Biennale di Venise

 

Comme je l’ai dit plus haut, la Biennale de Venise a littéralement envahi toute la ville et, bien que l’espace d’exposition principal soit celui des jardins napoléoniens (ou du Lido, dans le cas de l’événement consacré au cinéma), les événements sont répartis dans tout Venise : dans ses immeubles historiques, à l’intérieur d’églises désaffectées, mais également sur les bateaux !

Pour cette raison, une fois atteinte la lagune, nous vous conseillons de vous rendre dans un des bureaux d’information (IAT) et d’accueil touristique et de demander une des brochures ou un des dépliants créés expressément à cette occasion. Vous y trouverez tous les événements et emplacements, et vous pourrez surligner à la plume ou au crayon ceux que vous jugerez les plus intéressants. Voici où trouver les IAT :

  • Si vous arrivez en train : à l’intérieur de la gare de Venise Santa Lucia, devant le quai 2 ;
  • Si vous arrivez en voiture : à l’intérieur du parking municipal Autorimessa Comunale du Piazzale Roma ;
  • Si vous arrivez en avion : aux arrivées de l’aéroport Marco Polo, où vous arriverez avec Volotea ;
  • Si vous êtes déjà à Venise depuis quelques jours : un bureau se trouve dans le plus bel emplacement de la ville, la place Saint-Marc !

Vous n’avez pas encore trouvé de brochure ? Ne vous inquiétez pas, en vous promenant dans la ville, vous verrez à plusieurs reprises des pancartes ou des totems rouges avec la carte et les principaux événements ! Sinon, vous pouvez toujours consulter le site officiel de la Biennale

Biennale d'architecture salon

Comment arriver aux jardins de la Biennale

 

Pour arriver aux jardins de la Biennale, je vous conseille de traverser Venise à pied, de vous perdre au milieu de ses ruelles et de ses places et, pourquoi pas, de vous arrêter dans les divers emplacements de l’événement que vous trouverez sur votre chemin.

Vous pourrez ainsi non seulement vivre en première personne l’atmosphère animée et pétillante de la Biennale, mais également découvrir les zones les moins fréquentées de la ville, comme le quartier du Castello, qui est un des plus authentiques et captivants de la ville (ainsi qu’un de mes préférés avec le Cannaregio).

Quartier du Castello venise

Je me rends bien compte que traverser littéralement Venise d’un bout à l’autre peut être fatigant, surtout si une journée complète vous attend entre pavillons et expositions. Dans ce cas, la meilleure solution est un vaporetto, un des « autobus flottants » de Venise. Ces moyens de transport sont une véritable institution en ville. Faites donc bien attention à ne pas les appeler « ferrys » ou « bateaux » !

Si vous arrivez en train à la gare de Santa Lucia ou en voiture, et que vous laissez cette dernière dans un des parkings aux alentours du Piazzale Roma, vous pourrez monter à bord d’un des vaporetti des lignes 4.1 ou 5.1 vers le Lido.

Sachez cependant que vous pouvez également arriver aux jardins de la Biennale avec les lignes 1, 4.2, 5.2, 6, 8, 10 et N, si vous décidez de partir d’un autre endroit de la ville. Vous pourrez trouver toutes les informations mises à jour sur les lignes, leurs horaires et leur prix sur le site officiel de la mobilité à Venise : AVM.

Vaporetto sur le Grand Canal

Comment participer à la Biennale de Venise

 

Beaucoup d’expositions et d’exhibitions organisées et aménagées à l’intérieur des immeubles vénitiens peuvent être visitées gratuitement, mais pour accéder aux jardins de la Biennale, il est nécessaire d’acheter un ticket.

Les tickets seront disponibles sur le site officiel de la Biennale de Venise un mois ou environ deux semaines avant l’inauguration, et leur prix change en fonction des divers événements. Normalement, des réductions sont prévues pour les personnes de moins de 26 ans ou de plus de 60 ans, et les enfants de moins de 6 ans ont droit à un accès gratuit. 

Cependant, si lors de votre voyage à Venise, vous décidez de visiter la Biennale au dernier moment, sachez que les tickets peuvent également être achetés à l’entrée, à l’exception de ceux pour l’Exposition internationale du cinéma, pour laquelle peu de places sont disponibles. Il est donc nécessaire de réserver en ligne. Vu l’ampleur de l’événement, ce n’est pas étonnant. 

Biennale d’art venise

10 curiosités sur la Biennale

 

La Biennale de Venise, carrefour entre art et culture, est pleine d’histoires, de merveilles et de détails curieux. En voici quelques-uns que vous ne connaissiez peut-être pas au sujet de cet important événement lagunaire.

  • La structure aujourd’hui connue sous le nom de pavillon italien a été construite en 1895 à l’occasion de l’inauguration de la première édition. Initialement, l’immeuble était consacré à l’art en général et s’appelait, justement « Pro Arte ».
  • Le premier pavillon permanent de la Biennale de Venise, après l’italien, fut celui de la Belgique, construit seulement en 1907.
  • Entrer dans les divers pavillons est un peu comme faire un tour du monde, et ce, pas uniquement pour les formes d’art exposées. En effet, à l’intérieur, les règles de chaque état prévalent. Les visiter est donc un peu comme voyager l’espace d’un instant !
  • Avec l’édition de 2017, la Biennale d’art a atteint sa 57e édition, ce qui en fait l’événement de ce genre le plus ancien et durable au monde !
  • La première Exposition internationale d’architecture, organisée en 1980, a eu lieu dans la zone de l’Arsenal et non dans les jardins napoléoniens. À ce propos, les portes de l’Arsenal sont une véritable merveille. Je vous conseille de ne pas les rater !

Porte de l’Arsenal de Venise

  • Même si aujourd’hui, l’Exposition internationale du cinéma de Venise est étroitement liée au Palazzo del Cinema sur le Lungomare Marco du Lido, sa première édition a eu lieu sur la terrasse de l’Hôtel Excelsior, un établissement cinq étoiles qui a même accueilli Winston Churchill parmi ses illustres visiteurs !
  • L’Exposition internationale du cinéma de Venise s’appelle ainsi non pas parce qu’elle est née comme un événement compétitif, mais comme une véritable exposition, selon l’esprit de la Biennale. Le premier film présenté ? Dr. Jekyll and Mr. Hyde, de Rouben Mamoulian.
  • La Biennale d’architecture et la Biennale d’art sont les deux seuls événements qui ont réellement lieu tous les deux ans. Tous les autres sont en effet organisés chaque année.
  • Maria Callas et Aristote Onassis se sont rencontrés pour la première fois au cours de l’édition de 1957 de l’Exposition du cinéma. Bref, c’est bien au milieu des lumières du Lido qu’est né l’amour entre « la Divine » et l’armateur grec, le reste appartient à l’histoire !
  • Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, la Biennale a été interrompue et de 1943 à 1945, ses pavillons ont servi de refuge à Cinecittà, et ont ainsi été transformés en plateaux de tournage, en transformant l’aspect de l’ensemble du village cinématographique. 

 

Pour découvrir tous les autres secrets de la ville, consultez les autres articles consacrés à Venise sur le blog de Volotea et, si elle vous a plu, n’oubliez pas de partager cette publication sur les réseaux sociaux : cela pourrait aider quelqu’un d’autre en train, comme vous, d’organiser un voyage dans la lagune !

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Venise