155_venecia_sonidos-y-colores-en-venecia

Ambiances sonores et couleurs vénitiennes

Venise réserve de nombreuses surprises en toutes saisons, que ce soit avec des lieux insolites découverts au détour des ruelles ou bien avec ses célèbres monuments, véritables emblèmes de la ville.

Venise est résolument atypique en raison de l’absence de bruits de voiture, puisque seuls les moteurs des embarcations et des transports en commun évoluant sur les canaux se font entendre. On a du mal à comprendre qu’il manque « quelque chose » jusqu’à ce qu’on réalise que c’est le bruit de la circulation routière qui est ici inexistant : ni bus, ni voitures, ni motos, pas de démarrages en trombe, pas de klaxon.

La circulation à Venise est présente avec des sonorités plus fluides et régulières, moins nerveuses, qui glissent sur les eaux des canaux avant de faiblir peu à peu en soirée, lorsque les bateaux de transports de marchandises et ceux des autres activités cessent de circuler.

À ces bruits se mêlent les clapotis des rames des gondoles débouchant sur le Grand Canal, la principale avenue de la ville, depuis les nombreux petits canaux qui l’entourent, et auxquels s’ajoutent les voix des gondoliers qui discutent entre eux ou crient quand ils approchent d’une intersection entre les canaux.

En hiver, la ville a un charme incroyable sous le soleil comme dans le brouillard qui recouvre tout de son manteau ouaté et atténue les bruits semblant arriver de partout à la fois, tandis que les couleurs du jour se fondent en un théâtre d’évanescences où maisons, palais et églises disparaissent et réapparaissent subitement.

Même durant les rares journées hivernales ensoleillées, où le ciel se fait limpide et serein après les bourrasques, la ville arbore les couleurs des tableaux du Tintoret, avec un ciel déclinant toute la palette des bleus. Et si vous observez la ville depuis le Piazzale S. Maria Elisabetta du Lido, vous l’admirerez entourée d’une ceinture de montagnes enneigées dont les sommets brillent sous les rayons du soleil.

En hiver, le coucher du soleil est un événement à ne pas manquer : avant de disparaître derrière la basilique Santa Maria della Salute, le soleil de feu enflamme le ciel et la lagune qui revêtent alors toutes les nuances de rouge. Le ciel passe du rouge au bleu sombre avant de se parer de ses couleurs de la nuit tombante.

C’est dans ce ciel nocturne que la silhouette de la ville se dessine, éclairée par la lumière des lampadaires, des vitrines et des fenêtres.

Dans ce paysage merveilleux, seuls quelques sons assourdis se font entendre au loin, légers, comme pour nous accompagner doucement dans un rêve.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Venise