venezia_monti01

Allons à Venise pour…..skier.

Une proposition inhabituelle et, peut-être pour beaucoup, incompréhensible mais concrète et facile d’accès. Par temps clair et dégagé, en particulier après quelques jours qu’un vent du nord ou que la Bora a soufflé en nettoyant le ciel des nuages et en le laissant bleu comme celui que l’on peut admirer dans les peintures de Canaletto, on peut voir les montagnes en arrière-plan de Venise et avoir l’impression de pouvoir les toucher tellement elles paraissent proches.

En fait, elles ne sont pas très loin et de l’aéroport Marco Polo, on peut rejoindre Cortina, la perle des  Dolomites, en environ une heure et demie. De même, en deux heures et demie, on arrive au pied du massif de la Marmolada, la plus haute montagne des Dolomites qui, grâce à leur beauté, ont été reconnues patrimoine de l’humanité.

Deux destinations attirent une multitude de passionnés de sports d’hiver chaque année. Cortina, en plus de la beauté de sa vallée, est également une station mondaine bien connue, avec sa gamme de boutiques à la mode. Grâce à ses nombreuses pistes de ski et remontées mécaniques, elle permet de satisfaire tous les niveaux de compétence en ski alpin, ski de fond et snowboard.

Du haut de ses montagnes, la Tofana, le Cristallo et le Faloria, on peut profiter de beaux panoramas, tandis qu’entre une descente et l’autre on peut goûter la cuisine locale dans les différents refuges de montagne.

La Marmolada : depuis la station de départ à Malga Ciapela, avec les trois sections de la télécabine, on arrive jusqu’au sommet de Punta Rocca à 3265 mètres, où récemment deux ascenseurs panoramiques ont été inaugurés pour faciliter la descente sur le glacier situé en-dessous et l’accès aux pistes de ski reliées au plus grand domaine skiable du monde, le Dolomiti Superski.

Les pistes de la Marmolada sont également un point de connexion pour la Sellaronda, l’un des parcours de ski les plus incroyables de l’ensemble de l’espace alpin, que l’on peut emprunter de jour, autour du massif du Sella en traversant les quatre passages des Dolomites de Campolongo, Gardena, Sella et Pordoi.

Une expérience inoubliable durant laquelle le plaisir du ski atteint son maximum, au milieu de vues et panoramas incroyables.

A la deuxième station du téléphérique de Serauta se trouve un intéressant musée sur la Grande Guerre, qui a aussi été durement vécue par les habitants de ces lieux. Il s’agit du seul musée en Europe situé à 3000 mètres d’altitude.

On peut séjourner dans la région grâce à la grande disponibilité hôtelière qui se répartie depuis Malga Ciapela, à quelques pas des remontées mécaniques, jusqu’aux villages environnants, parmi lesquels Sottoguda qui est un exemple typique bien préservé qui a gagné la classification de l’un des villages les plus beaux d’Italie.

De là, on peut faire une promenade ravissante dans les « Serrai » situés à proximité, seul exemple de canyon sur les Dolomites, dans un paysage incroyable entourés de cascades de glace.

De l’aéroport de Venise, il existe des liaisons en minivan ou en minibus pour aller dans  ces endroits, et au retour, après s’être déchaînés sur les pistes de ski, on peut s’octroyer un court séjour de détente à Venise avant de rentrer chez soi.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires


Davantage de recoins en Venise