ima_bod

Acheter à Bordeaux

Même quand je voyage, j’ai l’impression de trouver toujours les mêmes grandes enseignes internationales de prêt-à-porter. C’est rassurant quand on le climat change et qu’on a besoin d’un chemisier plus léger ou d’un petit pull plus chaud mais aussi lassant à la fois. Pourtant, on peut découvrir quelques boutiques plus originales.

A Bordeaux, j’ai en tête quelques marques dont la notoriété a largement dépassé le cadre de la ville et dont le siège ou les usines sont en Nouvelle-Aquitaine. Je trouve agréable de valoriser un produit d’origine locale que ce soit pour moi ou pour faire des cadeaux.

Voici ma petite liste qui est loin d’être exhaustive mais qui représente des valeurs sûrs, dans un registre assez ouvert.

Caudalie est né dans les vignes du château Smith Haut Lafitte, grand cru classé des Graves. La fille des propriétaires, Mathilde Thomas-Cathiard et son époux ont lancé cette gamme de cosmétiques basée sur les propriétés des pépins et des sarments de vigne. Coup de chapeau aux crèmes antirides à base de resvératrol.

Ma petite faiblesse, Adopt’. Si Adopt’ propose aussi du maquillage et des accessoires, c’est pour ses parfums que je m’y rends assez souvent afin de découvrir les nouveautés et de me réapprovisionner en ambre/fleur d’oranger, néroli, violette/framboise ou vanille/ylang ylang. J’aime les tout petits prix et les flacons de 30 ml parfaits pour glisser dans ma trousse de toilette quand je voyage.

Petite fille, j’ai pris des cours de danse classique, mes justaucorps et mes chaussons étaient des Repetto. Depuis, la marque a évolué pour décliner des chaussures appréciées par les fashionistas du monde entier. Mais ce qu’elles ne savent pas, c’est que ces chaussures sont fabriquées en Dordogne, non loin de Bordeaux.

Depuis 65 ans, l’entreprise familiale Janine Robin qui a été rebaptisée Janine Robin Bassin d’Arcachon s’est spécialisée dans la lingerie et les maillots de bain. Ce que j’apprécie, une coupe et des matières très étudiées pour une jolie silhouette.

Les foulards et les étoles de Petrusse marient poésie et raffinement sur coton, soie ou laine. Je suis d’autant plus furieuse d’avoir perdu mon écharpe au cours d’un voyage, un accessoire indispensable pour le plaisir et le confort. Le siège de Petrusse se trouve près de Langon dans la maison construite en 1860 par Jacques Mauriac, le grand-père de l’écrivain, François Mauriac.

Je connaissais  DDP que je suis depuis des années, du prêt-à-porter femme, facile à vivre, et On.You, une déclinaison récente plus pointue, à la fois plus brute et plus sophistiquée. Mais j’ai été surprise d’apprendre que le groupe bordelais BMC chapeaute Bonendroi, un genre de bazar élégant et contemporain que j’aime fréquenter, mais aussi les sacs et les trousses Eggman pour enfants personnalisables avec des pièces en silicone à gripper, les sacs pour adultes Etwog, La Carafe, une verseuse dans l’esprit des années 50, les lampes Yeh-Loh ou les Bijoux de Mimi.

Ecrivez votre avis

Partager


DERNIERS AVIS SU CET ENDROIT

Tous les champs sont obligatoires

Votre expérience est précieuse pour les autres voyageurs. Merci!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Certains recoins similaires